fbpx

Le saviez-vous ? Un mal de tête, lendemain de fête 😉

?

La consommation excessive d’alcool agresse à peu près toutes les parties du corps et les organes attaqués sont poussés à se défendre. Or, ces mécanismes de défense physiologique provoquent une déshydratation et une insuffisance de glucose.

Ce sont ces carences en eau et en sucre qui expliquent particulièrement l’inconfort du lendemain de veille, la fameuse « gueule de bois ».

Tandis qu’il peine à digérer l’alcool, l’organisme souffre de déshydratation. Il est donc recommandé de boire beaucoup d’eau dans les heures qui suivent une consommation excessive d’alcool.

Il convient également, pour contrer les effets de la déshydratation, de prendre des sels minéraux (jus de tomate ou de légumes, bouillon salé, etc.) afin de remplacer les électrolytes perdus et de rétablir l’équilibre au plus vite.

Il est utile, par ailleurs, de signaler que la caféine cause également la déshydratation, ce qui a pour effet d’accroître la détresse physiologique.